L'art reclus au monastère Las Descalzas

insolite
L'art reclus au monastère Las Descalzas

Serez-vous séduit par la vie monastique en cet écrin Renaissance ?

Fondé en 1559 par Jeanne d'Autriche, ce monastère à la façade plateresque (fin gothique) est installé dans l'ancien palais royal de Charles Quint. Attirant veuves et célibataires pourvues de leur dot, ce couvent de clarisses s'imposa comme l'un des plus riches d'Europe.

Transformé en musée en 1960 grâce à une dérogation papale, il abrite encore 20 nonnes sous ses plafonds polychromes qui profitent du Denier de César du Titien, mais aussi des toiles de Coello, Murillo, Bruegel et des cartons de tapisserie du XVIIe siècle dont le célèbre Triomphe de l'eucharistie de Rubens.

En effet, la salle dite « des Délibérations », plusieurs cellules du couvent ainsi que le somptueux salon des rois, tous ouverts à la visite, abritent un trésor qui démontre la richesse du palais et l'origine aristocratique de certaines des anciennes religieuses : tapisseries, reliquaires, meubles, sculptures et œuvres de grands peintres des XVᵉ et XVIᵉ siècles, dont Le Titien et Francisco de Zurbarán.

Ne manquez pas, en particulier, Le Christ gisant de Gaspar Becerra , sculpture du XVIe siècle si chère aux écrivains Georges Bataille et Antonin Artaud, dont le flanc droit est ménagé comme un tabernacle qui contient un ostensoir eucharistique. Chaque année, à l'occasion du Vendredi saint, ce Christ est amené en procession dans les rues de Madrid.

Monastère Las Descalzas Reales
Plaza de las Descalzas
28013 Madrid

Tel : +34 914 548 800

www.patrimonionacional.es